0

Ecrit et mis en scène par Ned Grujic
Chansons de Thérèse Wernert
Au piano, Ariane Cadier

Régie technique et Création lumière de Marc Deroche
Costumes de Karine Delaunay, Nicolas Harlé
Décors de Fabrice OTTIÉ
Affiche : Serge PelléArmelle Gouget
Kalou Florsheimer
Sébastien Bergery

merci à Marco et Ariane, Brock, Frédéric Chevaux, Laurent Maurel, David Jonquières, Sapphô Marlhiac, Stéphane Bourotte, Tika, Laurent Paolini, Sébastien Faglain, Nolwenn Jezequel, Philippe Mathieu pour leur participation à ce spectacle au fils des ans.

L’histoire

Par une journée d’hiver, Ark l’immortel se rend au couronnement de Nécile, la future Reine des Fées. Sur son chemin il trouve un bébé, enveloppé dans un linge. Il le confit à Nécile qui l’élève et le nomme : Claus.
Il grandit dans la forêt de Burzee, entouré des ses amis, Chausta le renne et Jouet le singe. Le jour de ses douze ans, Ark revient pour l’emmener faire le tour de la terre. Nécile, à cette occasion, lui confectionne un manteau vert et blanc aux couleurs de la forêt..
Il est temps pour Claus, l’enfant mortel, de choisir : rester chez les immortels ou retourner dans le monde des humains. Témoin de la misère des hommes, il choisit de vivre parmi les mortels.
Sur la terre il trouvera sa vocation : faire le bien autour de lui, offrir des jouets aux enfants… Par ses bienfaits, Claus deviendra alors l’Immortel Santa-Claus.
Cette histoire, véritable épopée aux multiples péripéties, dessine des personnages fantastiques : le Démon des vents, qui chaque 25 décembre offre au Père-Noël son vent le plus rapide pour sa distribution de cadeaux ; les terribles Awgwas, créatures ennemies du Père-Noël, qui rendent les enfants méchants ; le macabre mais néanmoins distrait ange de la Mort; les joyeux lutins artisans du Père-Noël …

la Presse

2004
Télérama sortir
Les choix de la semaine du 10 au 16 novembre 2004
« On reste bouche bée devant ce grand spectacle de virtuoses truffé de bouffonneries poétiques… »
 » Eblouissante performance d’une compagnie qui fait appel à toutes les disciplines du spectacle. Utilisant les technique des arts de la rue et du transformisme humoristique, les comédiens jonglent, dansent et racontent sobrement une histoire ponctuée de bouffonnerie poétiques : celle du Père Noël et de ses lutins. Le récit en pointillé alterne avec des séquences silencieuses, purement visuelles, dont la virtuosité reste bouche bée: jeu de boules lumineuses, danse de bulles de savon, transformation d’un simple drap blanc en démon des vents ou en forêt d’automne. Un grand spectacle où se cache discrètement un message de sagesse. »
Henriette Bichonnier, Télérama

2002
“Ce conte merveilleux nous est proposé en peu de mots par des comédiens qui ont une grande maîtrise des disciplines les plus diverses, notamment du transformisme leur permettant à partir d’un simple drap blanc de changer un lutin en démon des vents ou une forêt d’automne en paysage glacé. Mais il  chante, danse, et passe du récit à des poses esthétiques ou la comédie laisse la place à un jeu de boules lumineuses dans le noir, à une danse de bulles de savons, à des numéros de jongle. Entre bouffonnerie et poésie superbe, l’histoire du père Noël est enrichie à chaque instant par l’intrusion sur scène, des arts de la rue. Ce qui ajoute sel et poivre à une histoire parfaitement ficelée.”
Henriette Bichonnier, Télérama

“Un spectacle dans l’air du temps.”
“Dans un jolie décors, servi par des lumières féeriques…”
La république du Centre, Dreux

“Le rêve et l’humour sont au rendez-vous de cette création.”
“Un tourbillon d’histoire cocasse, émouvantes et étonnantes”
Corinne Nèves, Le parisien

“Un conte magique, plein de fantaisie, de poésie et de  joie.”
Catherine Toullier, l’Yonne Républicaine

“Une histoire pleine de rebondissements; les ‘Oh !’ et les ‘Ah !’ d’émerveillement et les éclats de rire ont abondamment démontré le plaisir pris par la magie de cette fable.”
Catherine Toullier, l’Yonne Républicaine

“-C’est un bébé qui a grandi au pays des immortels. Un jour, il a voulu visiter le monde et quand il s’est aperçu que beaucoup d’enfants étaient tristes, il a voulu les rendre heureux en leur offrant des cadeaux. Et puis, il s’habille en vert parce qu’il aime la nature.- Tous les écoliers de Dreux savent désormais qui est le père Noël.”
P.R. Le Journal du Centre

“Il raconte la vie tumultueuse du Père Noël, entouré de fées, de lutins et de démons. Ce spectacle fait écarquiller les yeux des enfants séduis par la magie des acrobaties et des Chansons.”
C.D. l’Yonne Républicaine

 

https://www.youtube.com/watch?v=X2Ohs1Csugs Ecrit et mis en scène par Ned Grujic Chansons de Thérèse Wernert Au piano, Ariane Cadier Régie technique et Création lumière de Marc Deroche Costumes de Karine Delaunay, Nicolas Harlé Décors de Fabrice OTTIÉ Affiche : Serge Pellé

Verdict

Gameplay - 10
Presentation - 10
Replayability - 10
Sound - 10

10

Surprenant

Donnez votre avis sur le spectacle, la compagnie, le site... Partageons nous émotions !

User Rating: 3.28 ( 5 votes)
10
↑ Back to top